La vente en ligne connaît une forte expansion depuis quelques années mais le dernier trimestre de l’année 2020 a battu tous les records avec un taux de croissance de + 8,1%. Serait-ce là un des rares effets positifs des confinements vécus par les français en 2020 ?

E-commerce

Zoom sur les tendances e-commerce de 2020

L’e-commerce a enregistré plus de 77,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur les 9 premiers mois de 2020 et plus de 26,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires lors du dernier trimestre 2020 avec plus de 452 millions de transactions d’une valeur moyenne de 59 sur tous sites internet confondus selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance). Plus de 11 900 sites marchands actifs ont d’ailleurs vu le jour au dernier trimestre 2020.

Les ventes en ligne du deuxième trimestre 2020 avaient déjà connu une hausse de plus 24% dû au premier confinement établi par le gouvernement.

Le contexte sanitaire a inévitablement impacté les divers secteurs qui se partagent le marché car beaucoup de personnes préfèrent dorénavant se tourner vers le web pour effectuer leurs achats de la vie courante et de Noël. En effet, en décembre, plus de 89% des français se disaient prêts à faire leurs achats de Noël en ligne.

 Sans surprise, selon Médiamétrie en 2020, les géants du web ont accueilli un nombre croissant de visiteurs par mois:

1) Amazon : 32 094 000 

2) CDiscount  : 22 410 000

3) La Fnac : 15 637 000

4) Booking.com : 15 290 000

5) Vinted : 15 174 000

On peut voir que les plateformes généralistes  comme Amazon, CDiscount ont accueilli un grand nombre de visiteurs comme ceux spécialisés dans les produits culturels comme La Fnac.  Plus surprenant, le site de réservation d’hébergement et d’hôtels Booking.com figure également dans le Top 5 profitant d’une baisse des restrictions sanitaires lors de l’été, ce qui a boosté le tourisme en France. Les sites de produits d’occasion et d’échange entre particuliers ont connu une forte fréquentation comme le site de vêtements d’occasion Vinted qui ferme le Top 5.

Le secteur de l’alimentaire et des produits de grande consommation a connu l’une des plus fortes progressions avec une hausse de 36% lors du dernier trimestre 2020, augmentation qui était déjà forte de janvier à septembre 2020 avec une hausse de 43% ce qui représente une croissance 5 fois supérieure à celle de janvier à septembre 2019.

Cette évolution concerne aussi  celui de la beauté et de la santé qui enregistre une hausse de 31%.

Le secteur de la mode est resté quant à lui, assez stable par rapport à l’année dernière avec une hausse de 17%. Contrairement au secteur du voyage qui accuse une forte baisse de 39% dû principalement aux restrictions sanitaires et au deuxième confinement établi en France fin octobre 2020.

L’essor du Click & Collect

Le boom de la vente en ligne n’empêche pas les magasins physiques de continuer de fonctionner et de se développer, bien au contraire ! En effet, les ventes sur Internet auprès de magasins physiques se sont développées via le système de Click & Collect, de retrait en magasin ou du Drive par exemple avec une hausse de 29% lors du dernier trimestre 2020.

La pandémie de Covid-19 a obligé les petits commerçants à s’adapter notamment avec le Click & Collect pour continuer leur activité malgré l’interdiction d’ouvrir leur porte et ce jusqu’au début du mois de décembre. Mais pour pouvoir mettre en place ce dispositif qui met en lumière les commerces de proximité, il a fallu la plupart du temps miser sur la création de sites marchands et l’animation des réseaux sociaux pour pouvoir attirer la clientèle habituelle mais aussi attirer une nouvelle clientèle plus “connectée”.

Le chiffre d’affaires du e-commerce en France n’a donc pas fini de progresser avec des prévisions de MarketWatch avec un taux de pénétration du e-commerce qui s’élèvera à 15% en 2025.

Besoin d’aide ? Nous sommes là pour vous conseiller et vous accompagner.

CONTACTEZ-NOUS